vendredi 25 mai 2018

Le Massage DEEP TISSUE : où en êtes vous avec vos fascias ?



Le DEEP TISSUE est une technique de massage qui mobilise les tissus en profondeur par un travail sur les fascias (1). Le principe est d’étirer ces structures qui entourent tous nos muscles et nos viscères, ce qui, par répercussion due à leur enchevêtrement, va agir sur les muscles et les adhérences.
C’est donc un travail très lent qui se fait sans huile de préférence, dans un angle tel que la profondeur n’est pas verticale, mais à 45° des tissus, ne produisant ainsi pas d’écrasement (comme on le trouve souvent dans le massage suédois ou massage sportif) mais plutôt un étirement intense.

Particulièrement bénéfique
  • pour les sportifs qui créent de micro-déchirures dans leurs muscles lors de leur pratique, afin que les tissus cicatriciels n’aient pas le temps de devenir des adhérences 
  • à toute personne souffrant de zones particulièrement tendues, quelle qu’en soit l’origine (stress, mauvaises postures, excès ou manque d’activité physique, accident, etc…)

Ma page consacrée à cette technique que j'intègre au cours de mes séances :
https://www.massage-be-avignon.com/deeptissuemassage


••• Cette video #1 montre à 95 % des techniques de DEEP TISSUE
(pour la version longue, cf. https://youtu.be/vIkdxF1K_b4 )

••• AVERTISSEMENT : ces techniques n'ont pas la prétention d'être thérapeutiques et leur visionnage ne remplace pas une formation solide !!!
A noter : d’autres méthodes plus thérapeutiques agissent également sur ces fascias, telles que la méthode Mézières ou le Rolfing ou encore les méthodes Feldenkrais, et Alexander

(1)
Ensemble des tissus conjonctifs (riches en collagène).
D'un point de vue anatomique, on sait que les muscles sont solidaires par le jeu des fascias (1), qui constituent un véritable squelette fibreux. Leur viscoélasticité explique qu'ils puissent à la fois transmettre les sollicitations des muscles voisins, donc jouer un rôle essentiel dans la coordination, et garder trace de trop fortes tensions -surtout chroniques- sous forme de densification (2) . Richement innervés, ils assurent une fonction proprioceptive de premier plan. Plutôt que de chaîne musculaire, il vaudrait donc mieux parler de chaînes de tension myo-fasciale.
(…)
Les chaînes myofasciales constituent une véritable mémoire du corps, qui affecte le schéma postural. Les fixations toniques et densifications fasciales sont à comprendre relativement à cette histoire qui est celle de nos gestes, attitudes, mais aussi de nos émotions, et des images qui nous agissent.
(…)

source http://spiralconnect.univ-lyon1.fr/spiral-files/download?mode=inline&data=2178401

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire